ACCUEIL - Fiches techniques - Ephésiens

Epître aux Ephésiens

lampe Fiche technique: les lettres de Paul

CONTEXTE PLAN THEMES TEXTE


puce Le contexte

   

La lettre aux Ephésiens est à bien des points de vue une énigme. On ignore même quel était son destinatire d'origine, car la mention "aux Ephésiens" n'apparaît que dans les manuscrits les plus tardifs. Il s'agit d'un cas unique dans l'ensemble des lettres du nouveau testament. Il est possible qu'à l'origine cette lettre était une lettre circulaire adressée à diverses communautés. L'attribution aux Ephésiens provient peut-être du fait que le collaborateur de Paul mentionné en 6,21 est originaire d'Asie et même localisé à Éphèse (2Tm 4,12).

La question de l'auteur de cette lettre se pose depuis la fin du XVIIIe siècle. Le caractère « deutéro paulinien » de cette lettre est maintenant admis par l'immense majorité des commentaires contemporains. Cette conclusion se base à la fois sur des arguments littéraires (un vocabulaire spécifique, un style différent des autres épîtres paulinienne, une grande dépendance littéraire vis-à-vis de l'épître aux Colossiens) et sur des arguments théologiques.

L'auteur de cette lettre demeure inconnu. Il ne s'agit probablement pas de l'auteur de la lettre aux Colossiens. Sa familiarité avec la pensée juive fait penser à un chrétien venant du judaïsme hellénistique.

Il est très difficile d'identifier le contexte historique qui a amené à la rédaction de cette lettre. Dans la mesure où Ignace d'Antioche, vers 110, connaît l'existence de cette lettre, on peut proposer comme fourchette de datation 80-100. Les problèmes évoqués dans cette lettre (antagonisme entre communautés juives et païennes, souci de l'unité de l'Eglise, contraste entre le mode de vie des chrétiens et celui des païens) correspondent bien aux soucis principaux les communautés chrétiennes de la fin du premier siècle.
 

puce Plan

Introduction (1,1-23)

L'unité de l'Eglise

Conclusion (6,10-24)

 

puce Les thèmes de la lettre

   

Le Christ est présenté comme maître de la Création. Il règne sur tous ses habitants, visibles ou invisibles. Ressuscité, il siège à la droite de Dieu qui a tout mis sous ses pieds (1,20-22). Cela n'empèche pas l'auteur de faire également référence à la Croix (2,13.16), la mort de Jésus étant pour lui un acte de réconciliation des hommes (juifs ou païens) avec Dieu.

    Le thème majeur de l'épître est l'unité de l'Eglise universelle. L'Eglise est décrite comme :

   

Les rapports d'Israël avec l'Eglise sont abordés de manière complexe. Il est possible de comprendre que les païens sont intégrés au sein même d'Israël par le Christ, l'Eglise étant alors comprise comme la nouvelle manifestation d'Israël. Une autre lecture peut proposer de voir dans l'Eglise une nouvelle entité, distincte aussi bien d'israël que des païens.

    L'auteur aborde également la question eschatologique en estompant la tension entre le "déjà-là" du temps présent et les "pas encore" de la fin des temps. Pour lui, les chrétiens sont déjà ressuscités et siègent des ç présent avec le Christ dans les cieux ! (2,5-6). L'avenir n'apportera rien de nouveau mais révèlera pleinement ce qui est déjà acquis.

    Enfin, une grande partie de l'épître est consacrée aux questions éthiques. L'auteur insiste notamment sur le statut très élevé du mariage (5,22-23) et sur les exigences comportementales qui accompagnent ce dernier.

puce Un texte représentatif

 2,11 Rappelez-vous donc qu'autrefois, vous les païens - qui étiez tels dans la chair, vous qui étiez appelés " prépuce " par ceux qui s'appellent " circoncision ", . . . d'une opération pratiquée dans la chair ! - 12 rappelez-vous qu'en ce temps-là vous étiez sans Christ, exclus de la cité d'Israël, étrangers aux alliances de la Promesse, n'ayant ni espérance ni Dieu en ce monde ! 13 Or voici qu'à présent, dans le Christ Jésus, vous qui jadis étiez loin, vous êtes devenus proches, grâce au sang du Christ. 14 Car c'est lui qui est notre paix, lui qui des deux peuples n'en a fait qu'un, détruisant la barrière qui les séparait, supprimant en sa chair la haine, 15 cette Loi des préceptes avec ses ordonnances, pour créer en sa personne les deux en un seul Homme Nouveau, faire la paix, 16 et les réconcilier avec Dieu, tous deux en un seul Corps, par la Croix : en sa personne il a tué la Haine. 17 Alors il est venu proclamer la paix, paix pour vous qui étiez loin et paix pour ceux qui étaient proches : 18 par lui nous avons en effet, tous deux en un seul Esprit, libre accès auprès du Père. 19 Ainsi donc, vous n'êtes plus des étrangers ni des hôtes ; vous êtes concitoyens des saints, vous êtes de la maison de Dieu. 20 Car la construction que vous êtes a pour fondation les apôtres et prophètes, et pour pierre d'angle le Christ Jésus lui-même. 21 En lui toute construction s'ajuste et grandit en un temple saint, dans le Seigneur ; 22 en lui, vous aussi, vous êtes intégrés à la construction pour devenir une demeure de Dieu, dans l'Esprit.

 

ACCUEIL - Fiches techniques - Ephésiens